L’âme d’une nation : Art à l’âge du ‘Black Power’

L’âme d’une nation : Art à l’âge du ‘Black Power’

Exposition du 12 Juillet au 22 Octobre 2017, Tate Modern, Angleterre.

 

Le Tate présente L’âme d’une nation : art à l’âge du ‘Black Power’, une exposition qui explore les problèmes principaux rencontrés par les artistes noirs Américains de 1963 à 1983.

À une époque où la race et l’identité devenaient de réels problèmes en musique, sport et littérature, problèmes rapportés au public au travers de célébrités comme Aretha Franklin, Muhammed Ali et Toni Morrison, l’art noir était discuté et défini dans le pays tout entier au travers de peintures vibrantes, mais aussi de photographies, d’impressions et de sculptures. Présentant plus de 150 oeuvres par plus de 60 artistes, la plupart en exposition en Angleterre pour la première fois, L’âme d’une nation est l’opportunité de comprendre comment l’identité culturelle Américaine s’est vue refaçonnée à une période de troubles sociaux et de batailles politiques.

L’expo débute en 1963, avec la création du Groupe Spirale, une association New-Yorkaise. Il se posaient la question de savoir comment l’artiste noir pouvait se positionner par rapport à la société Américaine, avec des personnages clés comme Romare Bearden et Norman Lewis qui réagissaient aux événements au travers de photomontages et de peintures abstraites. Ils prennent aussi en considération la diffusion et l’audience qu’avait leur art – des muraux locaux aux affiches et journaux que l’on faisait tourner au niveau national – beaucoup s’éloignant des galeries les plus connues, où ils avaient peu de chances de succès, pour exposer leur art dans leur propre communauté, au travers de galeries gérées par des noirs et des expositions communes d’artistes .

L’exposition utilise des photos d’archive et des documentaires d’époque pour illustrer le mouvement mural, ceci incluant le ‘Mur du respect’ de Chicago et le mural ‘Smokehouse’ de Harlem. La manière dont les artistes s’engageaient dans l’activisme de l’époque est explorée au moyen de posters et de journaux, comme les travaux du ministre de la culture du parti des ‘Panthères noires’ Emory Douglas, qui déclarait : « Le ghetto lui-même est la galerie ! »

Précédent // Suivant

Partagez votre amour de l'art

Paolo Euvrard
Écrit par:

Nos articles sont tous originaux et publiés sur notre page Google.

Certains articles sont tirés de publications en Anglais et traduits par mes soins.


Cet article "L’âme d’une nation : Art à l’âge du ‘Black Power’" est apparu pour la première fois sur le blog de tableau sur toile le 20 juillet, 2017. Copiez et recopiez, mais s'il vous plait faites un lien vers cette page.

 

 Souscrire au fil RSS

Connection SSL

Paiement sécurisé

Envoi Express Fiable

Témoignage d'un client au hasard

Painting received today and it is magnificent. Many thanks – we look forward to doing business again. All the best
(Ed Johnson, California - USA - 14 Novembre 2017)