Les marchands d’art de Vieux Maitres doivent se moderniser

Les marchands d’art de Vieux Maitres doivent se moderniser

Le marché est à la mode de l’art contemporain, il s’agit donc de changer de look et de produits.

Se réinventer ou mourir semble être la maxime des marchands d’art de Vieux Maitres. Après plus d’une décennie difficile, ils se rallient au flot « Il y a eu comme un changement de direction ; nous nous débarrassons donc du rideau en velours et encourageons les gens à nous visiter » nous dit le marchand d’art Johnny Van Haeften.

La vente aux enchères des tableaux de Vieux Maitres se passera à New-York cette semaine pendant que la profession tend à se remettre en question.

L’industrie s’est débattue avec des stocks de plus en plus rares, des locations de galeries de plus en plus élevées et de petites parts de marché comparées au secteur de l’art moderne et contemporain. Maintenant les Vieux Maitres se modernisent. Les marchands tentent de nouvelles expériences de présentation des toiles, étendent la période des œuvres exposées et s’essaient à de nouvelles technologies.

« Si nous sommes malins et assez réfléchis, il doit être possible d’intéresser la clientèle aux Vieux Maitres » dit Anthony Chrichton-Stuart. Il est le directeur de la galerie Agnew, récemment remise au gout du jour. Fondée en 1817, la compagnie à fermée ses portes en 2013, mais fut rachetée l’an dernier par un groupe d’investisseur mené par Cliff Schorer, un entrepreneur Américain et collectionneur de toiles de Vieux Maitres.

La nouvelle direction espère « contemporariser » les Vieux Maitres, nous dit Chrichton Stuart. « Bien souvent quand on entend des artistes contemporains comme Bill Viola parler de leur travail, ils se réfèrent à ce qui a été produit avant eux. Les marchands d’art de Vieux Maitres peuvent révéler ces influences ».

Ce qui peux vouloir dire inviter un artiste contemporain à présenter une expo ou travailler avec un expert de l’art moderne sur une exposition ou un évènement, le tout dans le but de rendre les Vieux Maitres plus accessibles.

Redresser la balance

Cette tentative d’ouverture vers les collectionneurs contemporains a pour but de redresser la balance entre les deux marchés. Il y a eu plus d’argent dépensé dans l’art moderne et contemporain en 2014 que jamais auparavant alors que les ventes des Vieux Maitres peinaient derrière. Le record de vente à Rome par un Turner de 30.3 millions de Livres Sterlings en Décembre éclaire encore mieux la différence. « Les clients paieraient le double pour un tableau d’Andy Warhol » déclare Guy Stair Sainty. « Warhol est un bon artiste, mais la relation est totalement disproportionnée. On regarde éberlués et furieux, avec de la jalousie et de l’étonnement, des clients qui veulent acheter a des artistes comme Jeff Koons, mais ne regardent pas nos collections ».

Quelques marchands d’art comme Robilant + Voena et Baroni vendent maintenant de l’art moderne et contemporain aussi bien que des Vieux Maitres. D’autres considèrent plus prudemment l’option de se mouiller dans de nouveaux marchés déjà très compétitifs « Il y a déjà trop de gens qui savent très bien ce qu’ils font à un très haut niveau » nous dit William Mitchell, directeur de W. Mitchell Fine Painting à Londres.

Beaucoup de marchands d’art de vieux maitres généralisent leur offres et leur éventail « Nous ne pouvons plus ne nous spécialiser que dans une période. Nous devons faire d’autres choses, plus variées. Nous avons récemment vendu une œuvre de Jacob Jordaens – qui n’est pas un artiste que nous avons d’habitude – au Louvre d’Abu Dhabi.

Une définition de marchands d’art de Vieux Maitres qui s’étend

En même temps les marchands d’art de vieux maitres étendent la palette de leurs stocks, incluant ainsi des œuvres du 19ème siècle. L’expression « Vieux Maitres » fût inventée par les Grands Touristes du 18ème siècle, et n’a jamais été une période historique ou un mouvement artistique, mais une appellation qui est amenée à s’étendre en même tant que les époques passent.

Si on voudrait être cynique, on pourrait dire que les commissaires et les marchands d’art de Vieux Maitres mélangent les Vieux Maitres et les œuvres du 19ème en même temps que leurs stocks s’amenuisent, mais il y a en fait une raison logique par laquelle les Vieux Maitres ne s’arrêtent pas soudainement en 1800.

Un autre fossé se creuse également au niveau de la communication ; les marchands d’art se rendent compte de l’impact de nouvelles technologies comme Twitter et Instagram.

« Par sa nature, le marché des Vieux Maitres n’est pas une affaire qui va très vite, mais une nouvelle génération de marchands utilisent les réseaux sociaux à leur avantage, » nous dit Toby Campbell, un directeur à Rafael Vals, qui ajoute des codes QR aux étiquettes des tableaux pour faire le lien avec le site web de sa compagnie.

Le sang nouveau amène des idées nouvelles également. Sophie Hawkins, la fille de Van Haeften, a rejoint la galerie l’an dernier et a introduit un nouveau décor, basé sur son expérience de la mode et de la décoration d’intérieur. Les murs verts sombre, les moquettes épaisses et le mobilier foncé a disparu au profit de cadres plus simples et plus modernes pour la plupart des œuvres. « Les tableaux rendent ainsi beaucoup mieux, c’est franchement rafraichissant », nous confiera Van Haeften.

Pendant ce temps, les filles de Konrad Bernheimer, dont la galerie fêta ses 150 ans l’an passé, ont aussi amené leur propre style à l’affaire. Bianca s’occupe de Bernheimer Photographie d’Art à Munich, pendant qu’Isabel a lancé une agence pour les artistes contemporains.

« J’ai probablement résisté aux changement tout au début, mais il est tellement important de faire parti de son temps », nous dit Van Heaften, « maintenant je me sent en confiance et suis optimiste pour le futur."

Tous les marchands d’art de Vieux Maitres doivent ils se mettre au diapason ? Qu’en pensez vous ?

  Google+ Pinterest

Partagez votre amour de l'art!

Paolo Euvrard
Écrit par:

Nos articles sont tous originaux et publiés sur notre page Google.

Certains articles sont tirés de publications en Anglais et traduits par mes soins.

Section separator

Cet article "Les marchands d’art de Vieux Maitres doivent se moderniser" est apparu pour la première fois sur le blog de tableau sur toile le 28 janvier, 2015. Copiez et recopiez, mais s'il vous plait faites un lien vers cette page.

 

 Souscrire au fil RSS

Envoi des reproductions de tableaux sécurisée par UPS, paiement par PayPal, transfert bancaire ou carte bleue
Section separator

Témoignage d'un client au hasard

Elle est laaaaaaaaaa! Youhouuuuu! La toile est splendide! Merci bcp pour ce sublime travail! C'est génial! Promis, je cesse le harcèlement ;) Merci infiniment, c'était un plaisir de faire affaire avec vous! A bientôt j'espère! Très cordialement.
(Laura Da Fonseca, Suisse)
Partagez notre site sur Twitter
Partagez notre site sur Facebook