Biographie de Gustav Klimt

Biographie de Gustav Klimt

Gustav Klimt (14 juillet 1862 - 6 février 1918) est un peintre symboliste autrichien, et l'un des membres les plus en vue du mouvement Art nouveau de Vienne.

 Deuxième enfant d'une famille de sept, Gustav est né à Baumgarten le 14 juillet 1862, à côté de Vienne, Autriche. Fils d'Ernest Klimt, orfèvre ciseleur, et Anna Finster, chanteuse lyrique, il suit les cours de la Universität für angewandte Kunst Wien (de) (École des arts décoratifs) de Vienne dans les années 1876-1883, où il est l'élève de Ferdinand Laufberger (de).

 En 1879, il débute sa carrière comme décorateur dans l'équipe de Hans Makart, avec son frère Ernst, qui est orfèvre ciseleur, et Franz Matsch (de), jusqu'en 1891. Cette équipe se fait appeler la Compagnie des artistes. Il réalise en particulier de nombreuses fresques, allégories et emblèmes dans un style néo-classique académique (comme pour le Burgtheater de Vienne) et la précision de ses portraits est renommée. Les qualités artistiques de Klimt sont reconnues officiellement, et il reçoit en 1888 la Croix d'or du mérite artistique de la part de l'empereur François-Joseph 1er. Quatre ans plus tard, la mort de Matsch provoque la dissolution de la Compagnie.

 En 1892, à la mort de son frère, il doit assurer la sécurité financière de sa famille. Il amorce sa rupture avec l'académisme. Par ailleurs, le ministère refuse sa nomination à la chaire de peinture d'histoire des Beaux-Arts mais, en 1917, l'Académie des Arts de Vienne et celle de Munich le nomment membre honoraire.

 À l'occasion de ses premières commandes personnelles (les pendentifs du grand escalier du Kunsthistorisches Museum), il se dégage des modèles académiques, inspiré par les estampes japonaises, et le symbolisme. Avec notamment Josef Olbrich, Koloman Moser Josef Hoffmann, Joseph Maria Olbrich, Max Kurzweil (de), Josef Engelhart (de), Ernst Stöhr (de), et d'autres, il crée le 3 avril 1897 la Sécession viennoise, groupe d'artistes rompant avec l'académisme. Il fonde également un périodique, Ver Sacrum, reprenant l'activité de ce groupe.

Son œuvre maîtresse de cette époque est une série d'allégories peintes pour illustrer certaines matières de l'université de Vienne : la Philosophie, la Médecine et la Jurisprudence. Ces tableaux offusquent la critique, mais le premier est couronné de la médaille d'or de l'exposition universelle de Paris de 1900. Ces trois œuvres sont détruites par les nazis en 1945.

 En 1902, il peint une grande fresque en l'honneur de Ludwig Van Beethoven pour la 14e exposition de la Sécession. Cette frise fait l'objet de nombreuses critiques, mais est appréciée par Auguste Rodin. En 1907, il rencontre le jeune peintre Egon Schiele qu'il va beaucoup influencer ; Klimt sera pour Schiele un modèle et un maître.

Devant les désaccords avec de nombreux artistes du groupe, il quitte la 'Secession' en 1905, accompagné par Koloman Moser, Carl Moll, Otto Wagner et d'autres.

 Célibataire endurci, il vit avec sa mère et ses sœurs. Il a cependant de nombreuses maîtresses, notamment Emilie Flöge qu'il rencontre au début des années 1890. Elle sera sa principale compagne jusqu'à la fin de sa vie. De ses nombreuses conquêtes naîtront 14 enfants illégitimes officiels.

 Il décède le 6 février 1918 à Vienne d'une attaque d'apoplexie et est enterré dans cette même ville au cimetière Hietzing (de).

 

Travaux de Gustav Klimt

 Ses principaux travaux incluent les peintures, les fresques, les croquis et autres objets d'art, dont plusieurs sont exposés à la galerie Vienna Secession. La profusion des détails, la richesse des décors et de la coloration en sont caractéristiques, ainsi que la précision des portraits. Il utilise souvent les formes phalliques dans ces oeuvres notamment dans Judith 1 (1907), dans Le Baiser (1907-1908) mais surtout dans Danaë (1907). Un des thèmes récurrents du travail de Klimt est la femme dominatrice personnifiée par la femme fatale.

 Gustav Klimt est connu pour son utilisation de l'or dans les peintures, qu'il découvre après avoir vu des mosaïques byzantines de Ravenne : voir le tableau de droite, Judith I, peint en 1901. Mais ses inspirations sont éclectiques. Les historiens de l'art répertorient des inspirations aussi diverses que celles de la Grèce classique, minoenne et égyptienne. Il est aussi inspiré par les ciselures d'Albrecht Dürer, les peintures européennes de la fin du Moyen-Age et de l'école Japonaise de Rimpa.

 Klimt peint également quelques paysages, privilégiant une toile carrée (comme beaucoup d'artistes de la Secession), avec une absence totale de personnages, ce qui donne une ambiance de particulière sérénité. Ces tableaux sont peints "sur le vif" et terminés à  l'atelier de Gustav Klimt.

  Google+ Pinterest

Partagez votre amour de l'art!

Paolo Euvrard
Écrit par:

Nos articles sont tous originaux et publiés sur notre page Google.

Certains articles sont tirés de publications en Anglais et traduits par mes soins.

Section separator

Cet article "Biographie de Gustav Klimt" est apparu pour la première fois sur le blog de tableau sur toile le 25 octobre, 2016. Copiez et recopiez, mais s'il vous plait faites un lien vers cette page.

 

 Souscrire au fil RSS

Envoi des reproductions de tableaux sécurisée par UPS, paiement par PayPal, transfert bancaire ou carte bleue
Section separator

Témoignage d'un client au hasard

Je vous envoie le résultat final de la toile, après mis en cadre. Je trouve le tableau superbe ! Encore merci et félicitez le peintre ! Très amicalement.
(Edouard Flamarion, France)
Partagez notre site sur Twitter
Partagez notre site sur Facebook